Actualités

Huis clos: Mot d’ordre largement respecté, une satisfaction

Équipe très populaire à Kinshasa, le F.C Renaissance du Congo n’a pas fait mieux que de concéder un nul sur sa pelouse du stade des Martyrs, vendredi en ouverture de la 26ème édition du championnat national face à l’A.S Maniema Union de Kindu (2-2).

Les « FIBO » (leur surnom) ont évolué au cours de cette empoignade sans leurs supporters suite au huis clos imposé par les autorités du pays, Covid-19 oblige.

Le 12e homme a suivi le match à la télévision, retransmis « impeccablement » grâce à l’accord trouvé une fois de plus  entre la commission de gestion de la LINAFOOT et CHRIS PRODUCTION.

Seuls les invités ont eu droit au chapitre

Faut-il le préciser, le mythique stade des Martyrs n’était pas vide dans son entièreté. Il fallait être invité pour accéder à ces installations.

Majoritairement, on a signalé la présence de quelques autorités politico-sportives et des journalistes accrédités.

Le respect des gestes barrières, une rigueur

Les agents de l’ordre présents, ont imposé une rigueur dans le respect strict des gestes barrières.

L’objectif étant d’éviter même qu’un seul cas de Covid-19 soit signalé au stade, le port de masque a été obligatoire aussi la distanciation physique.

Avant le match et à la mi-temps, l’équipe chargée de désinfection de l’aire de jeu (surtout) a aussi fait son boulot.

Les Kinois ont évité un accrochage avec la police

À Kinshasa, lorsque Renaissance a match, habituellement il y a un engouement dans la ville.

Mais ça n’a pas été le cas vendredi 02 octobre 2020 puisque tout le monde était bien avant prévenu que ce championnat a été lancé dans des circonstances très particulières suite à la pandémie (en cours).

Depuis l’avant-midi du jour-j, un dispositif sécuritaire suffisant a été déployé au stade et aux environs pour parer à toute éventualité.

Il était constitué des policiers visiblement prêts à en découdre avec quiconque mais aussi des stadiers et agents de sécurité du club visité.

Le pire a été donc évité avec succès à la grande satisfaction des autorités du pays et celles du football congolais.

Le président Bosco MWEHU satisfait

Dans son speech d’après match, le président de la commission de gestion de la Ligue Nationale de Football s’en est particulièrement félicité.

Bosco Mwehu « sait que ce n’est pas facile » mais encourage les amoureux du ballon rond à comprendre que la santé vaut plus que tout. »

Richard Muhima

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page