Ligue 1

Fc Lupopo – JS Bazano :Les Conférences de presse d’avant match des entraîneurs

Propos du coach adjoint de Bazano Olivier Tshilumba

Nous savons que  demain c’est un match contre une équipe de Lubumbashi. Nous, Bazano, nous sommes en train de préparer notre match. Je crois le premier match que nous avons livré contre Simba, c’était à l’entame mais ça nous a permis de rectifier les tirs. Voilà pourquoi je vous dis nous allons jouer pour prendre les 3 points.

Match de famille ?

Non, ce n’est pas une question de famille. Mais si les relations sont là, c’est en dehors pas sur terrain. Nous jouons un football au présent, nous n’allons pas nous éterniser sur ce qu’a été Bazano la saison passée. Pour l’instant nous voyons cette saison. Jouer sans public contre Lupopo c’est bien pour nous, mais dommage.

Bazano reconnait la force de l’avant-centre Mpiana ?

Nous n’allons pas mettre un dispositif contre un seul joueur mais contre l’équipe.

Propos du coach de Lupopo Bertin Maku

C’est un début pour nous, c’est le décollage. Nous sommes obligés de  démarrer avec plus de sérénité mais malheureusement c’est un adversaire que je ne connais pas mieux cette année. Mais j’ai toujours connu cette équipe de Bazano.

Êtes-vous prêt ?

Je dirai que nous sommes capables. Quand bien même ce n’est pas à 100% mais nous avons une équipe qui peut se défendre valablement. La cohésion est là mais aussi pas totalement parce que nous avons les nouveaux joueurs  que j’ai amené avec moi de Kinshasa. Et la plupart des joueurs je les connais bien pour les avoir entraîné dans plusieurs équipes à Kinshasa.

Lupopo va y arriver ?

Oui Lupopo va y arriver, càd atteindre les objectifs. Mais sur terrain c’est autre chose. Nous avons l’envie, nous avons les chances de faire mieux.

Sur le plan administratif il y a une avancée ?

Nous avons 18 joueurs, si tout va bien nous pourrons arriver à 20 car le Secrétariat fait son travail. Quant à moi je suis à l’aise de porter Lupopo sur mes épaules. Bon si vous voulez savoir pourquoi je ne suis pas titulaire  ou pas ça ne m’intéresse pas mais c’est moi qui conduis l’équipe.

Le match à huis clos

Bon pour l’absence du public, ça va dans les deux sens. Négatifs et positifs. Le premier, c’est le soutien qu’on n’aura pas. Le deuxième, c’est la pression qui ne ressemble pas à un soutien et par moment il y a de quoi avec le public ou sans public. Nous avons besoin de la victoire car elle honore.

Patient MUTOSHI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page