Ligue 1

Mazembe porté par Beya, Sanga Balende avance et Renaissance accroché

Fin de la petite disette pour le TP Mazembe qui s’est imposé et qui a enfin marqué de buts au 26e championnat national. Les champions en titre ont pris le meilleur sur les novices de JSK (2-1) au stade des Martyrs ce mercredi 21 octobre. Le gros du boulot a été fait en première période.

Titularisé pour la première fois cette saison, Joël Beya a débloqué son compteur but. Le joueur formé au club ouvre le score de la tête à la 11e minute sur un bon service de Chicco Ushindi. Cinq minutes après, il surgit en renard de surface pour punir un mauvais alignement défensif des Kinois après un ballon repoussé par le gardien (0-2, 16e minute). Un joli doublé pour celui qui est considéré comme le digne successeur de Jackson Muleka.

En seconde mi-temps, les Corbeaux se relâchent et la JSK se donne les moyens de les faire douter. Ntela Kalema offre à Jean Baleke le but du 1-2 à l’heure de jeu. Mais la boutique ferme rapidement et le TP Mazembe conserve son avance. Trois points précieux, surtout en prévision du choc contre DCMP dimanche.

Renaissance ramène un nul

Le FC Renaissance ne s’est pas bien fait la bonne mine après la défaite dans le derby contre DCMP. Les Oranges ont partagé les points avec l’AS Dauphin Noir au stade de l’Unité. Pourtant, Gloire Waka Bofafaka trouvait la faille sur une passe de Joël Lodi à la 69e minute pour le club de la capitale. Joie séchée par l’égalisation de Nzungu Mafuana contre son camp à la 79e minute (1-1). Résultat qui ne fait les affaires de personne.

Un score de parité mais sans but également noté au stade Dominique Diur entre le FC Blessing et Sanga Balende (0-0). Les Bénis restent toujours invaincus en quatre matches dans l’élite nationale.

Un apprentissage accéléré pour le jeune club de Kolwezi qui compte 5 points alors que les Saints et Anges progressent en réalisant jusqu’ici, un parcours sans faute dans le Katanga. Deux nuls et une victoire. Rassurant et encourageant pour Andy Magloire Futila et ses hommes.

Alain Basila

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page