Uncategorized

Ligue 2-Zone Est A : Nika dans une disette qui inquiète (Analyses)

En suivant la pre-saison de 4 équipes de Kisangani engagées à la Ligue 2 de la Linafoot, l’équipe de Nika a fait une pré-saison de taille en en remportant tous ces matches amicaux avec manière.

Le retour de l’expérimenté coach Luende apres plus de 10 ans dans cette équipe, à 4 jours du début de cette campagne a joué sur l’etat d’esprit de l’équipe et Nika a mal débuté sa saison avec une première défaite face à Makiso (0-1) puis contre Dynamique (0-1) avant de perdre par forfait contre Malekesa après un incident isolé causé par l’un de ses supporters après le but de Dieu-merci Kifala sur coup-franc poussant ainsi l’arbitre international Tanguy Lopembe à arrêter la rencontre après seulement 12 minutes d’un premier acte effervescent et succulent aux allures d’un derby.

En perdant toutes ces rencontres, Nika ne demeritait pas mais n’avait pas seulement la chance de marquer, car dans les 2 rencontres pleines face au CS Makiso et le FC Dynamique, cette équipe a montré un bon visage et se procurant même des occasions mais sans pour autant marquer. Seul, les buts manquent aux protégés de Dedosh Lusangi pour faire des matches complets depuis le début de ladite compétition.

Est-ce un problème de la finition ou spirituel ?

Lors de son mercato de la pré-saison, l’AS Nika a recruté , un de surcroit avant centre et buteur, Jimmy Botalimbo qui a évolué la saison dernière chez les corbeaux du CS Makiso pour renforcer son secteur offensif tenu par Mohamed Hamadi dit Kebano, l’un des buteurs, mettre à jouer et doyen de cette équipe.

S’agissant de son 4e match du jeudi 10 février dernier contre l’équipe du FC Mabanga de l’Ituri qui découvre cette compétition pour la première fois.
Au vue de la physionomie et les occasions franches obtenues par cette équipe au cours du match où elle a dominé de bout en bout mais sans marquer le moindre but, nous pouvons dire que cette équipe souffre d’une maladie appellee « finition ». D’où, les coaches doivent y travailler avec les joueurs.
Etant Africain, il ya également lieu que les Nikarois se mettent en famille pour analyser de près ce qui se passe au delà de tout ce que les entraîneurs peuvent encore faire car c’est ne sont pas les occasions qui manquent à cette équipe depuis le début de cette campagne nationale de la Ligue 2.

Oui, Nika a également mal débuté cette compétition, la saison dernière mais cette saison la situation est plus pire.
4 matchs, 1 point, 0 but marqué et dernier au classement ; c’est le pire début de la saison que réalise Nika dans ces 10 dernières années.

Comme dans toutes les grandes équipes du monde où les supporters sont exigeants tout en voulant les bons résultats et nous savons que ça fait mal quand son équipe traverse la période de la vache maigre mais que les Nikarois ne s’en prennent pas aux coaches, joueurs et/ou comité comme ils l’ont fait ce vendredi 11 février 2022 en empêchant que l’équipe s’entraîne ce matin au stade de l’Athénée passant que c’est ce qui va résoudre le problème mais ils doivent plutôt continuer à soutenir leur équipe en cette période et rester ensemble pour réfléchir sur la situation que traverse leur équipe au delà de tout ce qu’ils reprochent aux joueurs, coaches et comité.

Rappelons que la saison dernière, à la même compétition, l’AS Nika a terminé la manche aller de la phase de groupes avec 6 points en 6 matches mais elle a remonté à la manche retour en terminant à la première position avec 23 points et à la phase de play-off disputée à Goma, l’AS Nika a terminé à la 3e place derrière Kabasha et Étoile du Kivu.

Jerry Lombo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page